Ceinte d'un éphémère plaqué or
notre sainte mère la nuit
ruisselle de larmes
noires.
Elle a vue
sur la ville
où s'effacent
nos âmes.
Sept fils chauffés à blanc
nous percent
le visage.
Tandis que tout
bascule dans un
temps immobile,
les anges
rentrent leurs ailes
sous leurs pardessus
et prostituent leur parole.
C'est du fond de l'eau
qu'on entendrait le cri des damnés si le son
venait épouser la lumière
dans l'écroulement des murs.

Marc Porcu

Ceinte
RITUEL-FICTION

RITUEL-FICTION

On pourrait ainsi
imaginer
éclairé le couloir
de la mort.
Le juge
à sa fenêtre
livrerait la sentence.
Le condamné
en s'avançant
vers sa nuit
repoussée verrait
la mère de Dieu.
Le lieu pourrait devenir
touristique.
Genoux à terre
une balle
dans la nuque
sur les marches du jour
un protestataire
dérangerait parfois la
RITUELLE FICTION

Marc Porcu

Tout autour

 

tout autour
la nuit t'attire
comme elle attire
ton ombre
quand la lumière
la blesse
comme une pierre
polie par le sang
des fenêtres
elle attire
tes yeux

où la lumière
s'enterre
à l'aube
dans l'indifférence cablée
des nerfs qui
t'accablent.

Marc Porcu

   

 

page précédente  photographes  page suivante